S'amuser Se cultiver

L’association BeCoze devient le gestionnaire du centre culturel Django Reinhardt

03-Django

Ce fut en juillet 2015 que la ville de Strasbourg avait annoncé sa volonté de déléguer la gestion du centre culturel Django Reinhardt à travers un appel à projets. Il y a eu 4 concurrents et le choix s’est finalement porté sur l’association BeCoze.

Les activités de l’association BeCoze

BeCoze est connue pour être l’éditrice de l’agenda culturel Coze qui est distribué gratuitement un peu partout à Strasbourg. Elle est aussi spécialisée dans l’organisation de concours, notamment des Hopl’awards. Dirigée par Julien Lafarge et Christophe Keo, l’association se veut être une association protéiforme. En effet, elle peut intervenir dans divers domaines. C’est dans ce sens qu’elle a peut-être convaincue les responsables de l’appel à projet à la sélectionner. L’association prévoit de dédier une grande partie du centre culturel aux cultures urbaines et émergentes. La thématique qu’elle a proposée durant l’appel à projets s’intitule « musiques des mondes ».

L’équipe gagnante

Pierre Chaput, un ancien de l’Ogaca sera à la tête du centre culturel Django Reinhardt. Son rôle est de bien répartir les 500 000 € de budget pour la gestion du centre culturel. Julien Lafarge lui, sera en quelque sorte le responsable de communication. Il tient à être transparent dans la gestion du centre culturel et prévoit de confier la gestion de Coze à une autre équipe. Pour la programmation culturelle, BeCoze a choisi Benoit Van Kote qui était en charge de la programmation de Nuits Européennes.

Un choix qui n’a pas plu aux autres concurrents

Yan Gilg, le directeur des Sons d’la rue et de Mémoires Vives a aussi répondu à l’appel à projets lancé par la ville de Strasbourg au niveau national. D’après ses propos rapportés par Rue89 Strasbourg, il trouve désolant que la ville ait fait un appel à projet national. C’est comme pour dire qu’il n’y a pas d’acteurs sur place. C’est aussi désolant qu’elle ait retenu une équipe qui n’a pas réalisé de projets intéressants jusqu’à maintenant par rapport à l’ampleur des liens sociaux qu’elle a contribué à construire. L’ancienne équipe à la tête du centre culturel n’a pas non plus manifesté de l’enthousiasme dans ce choix. Son projet a été jugé trop ressemblant à l’ancien programme. L’équipe de BeCoze prendra son poste le 1er janvier 2016.